Antoine Carbone
Antoine Carbone
Antoine Carbone
Antoine Carbone
Antoine Carbone
Antoine Carbonne
15

Antoine Carbonne

Antoine Carbone

Le travail d’Antoine Carbonne est avant tout une construction de l’esprit. Opérant un phénomène d’aller-retour entre des formes réelles et des éléments fantasmés, il livre au spectateur des images où le quotidien de la société contemporaine est au cœur de sa réflexion.

Il envisage sa pratique de la peinture tel un moment suspendu. Que ce soit dans l’exécution ou sa résultante, le jeune peintre semble appliquer la règle de trois de la tragédie classique (unité de temps, de lieu et d’action). En opérant un jeu habile de contraction temporelle, le peintre souhaite que ses œuvres puissent se donner comme un tout, sans restriction pour une durée de contemplation infinie.
Le spectateur est partie prenante comme dans l’Atelier Rouge, hommage délibéré à Matisse, où l’échelle presque humaine de la toile invite à pénétrer l’univers de l’artiste.
Chaque œuvre emporte le regardeur dans un univers onirique où l’espace-temps n’est pas pour autant tout à fait défini. Antoine Carbonne parle volontiers d’une ardente volonté d’« inactualiser » ses travaux. Par ce néologisme, il entend se dégager à la fois d’une temporalité qu’il juge trop lourde mais aussi proposer une alternative apaisante au flot d’images constant.

C’est en puisant dans un répertoire iconographique issu de la vie quotidienne contemporaine qu’il réussit à aller chercher dans l’inconscient collectif de chacun et ainsi nous appeler à s’arrêter un instant. Dans Carfax, Antoine Carbonne représente dans un décor composite cette abbaye inquiétante renvoyant au conte de Dracula. Se pose encore la question de la présence de ce personnage au premier plan, présenté sous la forme d’une ombre. En se plaisant à inscrire dans la composition ce type d’élément, le jeune peintre crée comme un jeu d’énigmes à travers ses œuvres. En invoquant cette forme de surmoi, l’artiste se saisit d’une forme de réel à laquelle s’ajoute une douce rêverie frôlant l’hallucination.

De ces espaces reposant sur le réel, Antoine Carbonne propose une peinture entre la scène de genre et l’épopée mythologique (Mysterious Bath). Les paysages, lieux et personnages se confondent et suivent dans le même temps une trajectoire dictée par leur créateur. Il y a chez lui avant tout geste, cette cosa mentale qui préside.

LEVY Sarah , Portrait d'artiste Antoine Carbonne, revue Point contemporain #5, 2017.

Œuvres

Antoine Carbone
Antoine Carbone
Antoine Carbone
Antoine Carbone
Antoine Carbone

Curriculum vitae

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2019
Soft speed, atelier BCD, Brussels
2018
La piste romantique, Cdlt+ Liege
The floor is Lava, Virginie Louvet, Paris 2018. Redoute?, Grande Surface, Brussels
JudasAttic, Brussels

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2019
Feux, Arondit, Paris

Salon, MhKA, Anvers
2018
Par amour du jeu, Les magasins généraux Paris
2014
Le confort moderne, Clovis XV, Bruxelles

CRYO de Maya de Mondragon, De la Charge, Bruxelles

PRIX

2012
Prix de la fondation Colas
2009
Bourse Colin Lefranq

PUBLICATIONS

2018
HIPPIES, Animal Press, Brussels
2016
Medor, Bruxelles
2015
L’Oeil, Philippe Piguet, fe?vrier

FORMATIONS

2011
Diplôme de fin d’étude (DNSEP) aux Beaux Arts à Paris. Avec Philippe Cognée et François-René Martin.

Contact

carbonneantoine@gmail.com

Crédits